Elisabeth Borne et le vélo

Notre ministre des transports, par ailleurs diplômée de l’école du rire, a précisé dernièrement que le bénéfice du « forfait mobilité durable » (jusqu’à 400 euros en franchise d’impôt pour les salariés se rendant à leur travail à vélo) serait conditionné à la fourniture d’une facture d’entretien du dit vélo… Je ne sais pas si on doit rire ou pleurer, mais une chose est sûre, Mme Borne n’a pas dû enfourcher un vélo depuis l’école primaire et ne sait pas comment cela s’entretient.

Abonnez vous en cliquant sur le bouton « suivre » en bas à gauche

Suivez-moi sur twitter

Suivez-moi sur Facebook

Retrouvez ces brèves et plein d’autres articles passionnants sur l’actualité alsacienne avec le site du magazine HEBDI. Et pensez à souscrire votre abonnement pour recevoir le mensuel chez vous 🙂

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close